restaurants
une glace à paris JulieZwing

Une Glace à Paris

12.08.2015

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le pitch : Olivier Ménard et Emmanuel Ryon, pâtissiers émérites et amis, n’en sont pas à leur coup d’essai. A eux deux, il cumulent des centaines de recettes de glaces qu’ils distillent désormais dans leur nouvelle glacerie-salon de thé.

Petit récap de deux CV bodybuildés. Le premier s’est frotté à Pierre Hermé époque Fauchon, est passé par La Maison du Chocolat, a traversé la Manche pour Harrod’s, avant de partager son expertise au sein du groupe Holder (Ladurée).

Le deuxième est auréolé des titres de Champion de Monde de Pâtisserie et Meilleur Ouvrier de France Glacier, rien que ça ! Episode Café Pouchkine, pour qui il imagine les pâtisseries signature, il part ensuite sucrer les cartes d’Anne-Sophie Pic. Et plus récemment, il a signé les douceurs servies au Frank, le restaurant de la Fondation Louis Vuitton.

Le décor : une boutique-couloir, avec un salon de thé en bout de parcours et un labo au sous-sol. Style néo-rétro dans l’ensemble avec des détails indus. Mention spéciale pour le papier-peint, une représentation graphique de cornets de glace.

La carte : 24 parfums de glaces et sorbets en vitrine. De l’incontournable vanille (déclinées en 3 nuances tout de même) au japonisant thé vert matcha en passant par l’extraordinaire pistache fleur d’oranger et la fraise mâtinée à l’hibiscus. La vitrine change de couleur chaque jour au fil de la production.

Mais les deux protagonistes vont plus loin et déroulent un registre glacier complet et poussé : entremets glacés dignes d’Hansel et Gretel (vacherin, omelette norvégienne); meringues, boudoirs, langues de chat, sablés, cakes… Bref, tout ce qui peut accompagner la glace. Au salon de thé, des coupes glacées, milkshakes et boissons givrées.

Must-eat ? Les trois vanilles (Mexique, fumée d’Inde et Congo) méritent une dégustation comparative, au même titre que les trois chocolats (Tanzanie 75%, Inaya 65% fumé et Bigaradier), 5,60€ le plateau découverte.

L’orange carotte gingembre s’est déjà taillé une petite notoriété, ainsi que le Medovic, une interprétation glacée du gâteau russe (fleur de lait, marbré glacé, confiture de lait, poudre de biscuit de miel).

L’omelette norvégienne pour faire sensation sur la table de la salle à manger.

Avec qui ? Une armoire à glace !

Dress code : venez avec le sourire, ça suffira.

Le plus : les boules carrément bien roulées, dans un cornet confectionné par la dernière biscuiterie française qui les fabrique artisanalement d’après la recette des deux patrons.

Le salon de thé pour déguster sur place les coupes glacées et les boissons fantaisistes.

Prix : 3,80€ la boule – 5,20€ les 2 boules – 6,50€ les 3 boules – 8,60€ les 5 parfums.

Brunch ? Non !

On y va quand ? En été, tous les jours de 11h30 à 22h30, jusqu’à 23h30 les vendredi et samedi.

C’est où ? 15, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie 75004 Paris 01 49 96 98 33

Métro Hôtel de Ville – Saint-Paul

Et sur Instagram ? @Une_Glace_A_Paris 

Plus de glaces à Paris : Scaramouche et Kosak à Montmartre, Yogorino à Montorgueil, Il Gelato del Marchese à Saint-Germain et l’IceRoll, kiosque ambulant à glaces roulées.

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on Twitter

Vous pourriez liker :

Restaurant AG

JulieZwing Restaurant AG

Nakatani

Nakatani JulieZwing salle

Good Morning Vietnam

JulieZwing Good Morning Vietnam salle