Actualité

A la table du Club des Croqueurs de Chocolat

25.06.2015

Anti-dépresseur, shoot de bonne humeur, le chocolat a ses aficionados, au point d’avoir donné naissance à un fan-club officiel : le Club des Croqueurs de Chocolat (C.C.C).

Le temps d’une soirée avec dégustation bien sûr, j’ai infiltré en douce ce club ultra select. Car depuis 1981, année de fondation de l’association, le nombre de membres n’a pas varié d’un copeau de chocolat. 150 personnes tout pile peuvent se targuer d’appartenir au tant convoité C.C.C.

Parmi eux, des professionnels du cacao (Pierre Hermé), des représentants des métiers de bouche (Appolonia Poilâne), des V.I.P (Sonia Rykiel), mais aussi des journalistes, des avocats, des profs d’université, des infirmières… Pourvu qu’ils remplissent les strictes conditions édictées par les membres fondateurs.

Pour en être, il faut se faire parrainer par deux membres et justifier de son goût, de son intérêt et de ses solides connaissances sur le sujet. La liste d’attente est longue parait-il.

 

Que se passe-t-il quand 150 fondus de chocolat se réunissent ? Ils engloutissent beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP de chocolat sous toutes ses formes (bonbons, tablettes, pâtisseries…) et de toutes les couleurs SAUF du blanc, un blasphème pour ces puristes de la fève.

Sur la table, le kit du parfait dégustateur, à savoir du pain Poilâne et des bouteilles de Vittel, histoire de se nettoyer le palais entre deux variétés de chocolat.

 

Le 23 juin avait lieu au Royal Monceau Raffles, le rendez-vous trimestriel du club, au cours duquel des chocolatiers confirmés ont présenté leurs protégés. Pierre Hermé, Fabrice Gillotte (Dijon) et Nicolas Cloiseau (La Maison du Chocolat) ont introduit respectivement Alexia Santini (Soveria, Corse), Johann Dubois (Saint-Brieux) et Pascal Moustirats (Bayonne).

Chaque poulain a apporté quatre bonbons de chocolat. Aspect, texture, goût, ils sont étudiés à la loupe.

Sans transition, on enchaîne avec les nouveaux chocolats salés de La Maison du Chocolat. Quatre recettes créées pour l’apéritif (oignon blanc, poivron rouge, cèpe, olive noire), déroutantes mais intéressantes.

Et pour finir, le duo à l’origine des tablettes estampillées Le Chocolat des Français, reconnaissables à leurs packagings arty, est venu faire goûter deux de ses tablettes. Un carré par personne.

 

Je laisse aux statisticiens le soin de faire les totaux de la quantité de chocolat ingurgitée en mois d’1h30. Autant dire que je suis repartie heureuse, le sourire jusqu’aux oreilles, sûrement avec quelques traces de chocolat autour de la bouche…

 

Ci-dessous : bonbons de chocolat Alexia Santini. Ce-dessous : table du Club des Croqueurs de Chocolat au Royal Monceau Raffles, assiette de dégustation des bonbons de chocolat d’Alexia Santini, bonbons de chocolat de Johann Dubois, chocolats salés de La Maison du Chocolat. 

Vous pourriez liker :

#Inside Barilla : le n°1 des ventes de pâtes en Italie fête ses 140 ans

Oui, j'aime prendre de jolis gâteaux en photo ...

Dîner à l'italienne, what else?